Calendrier

<< Novembre 2018 >> 
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
     1  3
  5  6  7  8  911
121314151618
1921222325
2627282930  

    /!\ Nouveaux horaires à partir du 1er mars 2018 /!\

    Je veux jouer l'après-midi ?
    2ème et 4ème samedi du mois
    de 16h00 à 19h30

    Je veux jouer le soir ?
    1er vendredi du mois
    de 20h00 à 0h00
    3ème mardi du mois
    de 20h00 à 0h00

    Où nous trouver ?

       

      Espace Kan-an-Avel

      18, rue Général de Gaulle

      Ploudaniel

      Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser.

      Authentification

      3ème course 2015 : Zeltweg - Compte-Rendu

      Présentation

      Peu de présents sur ce grand prix : Kazz, Fabien Vittel, Speed Racer, Démon Vill, Cristiano Riccardo.

      Tant pis : Chacha va me manquer ... et puis ce n’est pas une vraie course à 5. Ça va manquer de plein d’autres choses : de lancers de TDR, de bouts de carrosseries et de moteurs sur la piste, de surprises, de perte de temps inutile et d’interactions.

      Tant mieux : à 5 on est assuré d’être dans les points, en plus ça va aller plus vite que d’habitude. Et puis ya quand même du beau monde : tous les vainqueurs de grand prix Ty ludo (depuis le 1er GP) sont là, donc ne nous plaignons pas, la course va être intéressante, les meilleurs sont là !! Sourire

      Grille départ (qualifications sous le soleil, course sous le soleil)
      1- Demon Vill, Mc Leroy, pneus tendres (PT)
      2- Kazz, Eat my dust, (PT)
      3- Cristiano Ricardo, Raide Blue, (PT)
      4- Fabien Vittel, Raide Blue (PT)
      5- Speed Racer, Eat my dust (PT)

      1er tour

      Calage de Cristiano, pas de bol, comme d’hab !! Très vite les 2 premiers aux essais prennent les commandes et vont faire toute la course en tête. Kazz a de la réussite sur ses 5èmes en ce jour et prend la tête au 2/3 du 1er tour, pour ne plus la perdre jusqu’à l’arrivée.
      Derrière, Cristiano perd du terrain alors que Fab devance Speed d’un coup.
      L’arrêt au stand permet à Kazz d’accroître son avance, il réussit un arrêt rapide alors que Demon le rate.

      Ordre sur la ligne : Kazz, Demon, Fab, Speed, Cristiano

       

      2ème tour

      En sortie de stand, Fabien revient à un coup de Demon qu’il va accompagner une partie de ce 2ème tour alors que ce dernier a raté une entrée de virage. Speed perd du temps au stand et Cristiano est légèrement décroché.
      Cristiano se bat pour revenir. Kazz est bien installé à l’avant.
      Chacun est dans son coup. Il n’y a qu’une malheureuse tdr sur le circuit, les carrosseries sont intactes et les moteurs quasiment pas abîmés.

      1 seule TdR ! ... mais 100% de ceux qui vont passer dessus vont perdre 1 point :)

      Ordre sur la ligne : Kazz, Demon, Fab, Speed, Cristiano

       

      3ème tour

      Au milieu du tour, Fab rate un virage, Démon s’échappe, et Speed n’est pas loin de revenir. A part cela les positions restent fixes.


      En fin de 3ème tour, Demon attaque, cherchant à revenir sur Kazz malgré une faiblesse en consommation (il n’en a plus) et casse sur une 4ème un peu trop poussive… Fabien était en train de revenir de nouveau sur lui … et prend ainsi la 2ème place. Speed réussit à résister à Cristiano qui revenait fort sur lui dans ce 3ème tour.

      Ordre sur la ligne d’arrivée : Kazz, Fab, Speed, Cristiano.

       

      Conclusion / Prologue

      Au bout de 3 grand prix Demon Vill n’a que 2 maigres points au compteur. Va-t-il pouvoir revenir ? il reste 6 grands prix sur 9 dans ce championnat. Le niveau s’est accru en 1 an. Heckel pense que non, il est « has been », usé !!! Jeckel est plus modéré : il pense un retour possible car jusqu’à maintenant le champion n’a pas eu de chance et cela ne peut pas durer…
      En tout cas 3 pilotes sont largement devant dans le championnat : les 3 outsiders de l’an passé qui se tiennent en 4 points : Kazz 20 points, Speed 18 points et Fab à 16 points. Oui il y a du suspens, oh que oui !!!!
      Par contre pour le championnat écurie, ya pas photos, les Eat my dust écrasent la concurrence pour le moment. Ceux qui pensaient pouvoir les battre se sont mis le ou plutôt les doigts dans l’œil (peut-être pour gratter la poussière que les blancs laissent derrière eux et qui irritent le fond de l’iris et fait verser quelques larmes). Je sais, je suis un poète… Allez, rien n’est joué. Donc surtout : ne rien lâcher. A bientôt les copains de formule dé…

       

      Statistiques & Classements : 

      Fab Vittel